Le port (nom de code « Mulberry ») se compose de grands navires sacrifiés et coulés, et de caissons en béton armé (Phoenix), formant des digues de protection.

A l’intérieur de cet abri, ont été installés en 10 jours seulement, des quais et des passerelles flottantes, pour assurer les déchargements.

Le 16 juin 1944, la première passerelle flottante (nom de code ‘Whale ») a ainsi été mise en service devant Vierville sur Mer.

60 ans plus tard, Michel Brissard découvre que les passerelles flottantes utilisées lors du débarquement sont stockées en Indre et Loir depuis 1944, dans une entrepot de la DDE.

Abandonnées et menacées d’être féraillées, il les fait revenir là ou elles ont été assemblée pour la première fois, face à Omaha Beach.

Cinq passerelles ont été reconstituées sur le site de Vierville sur Mer.

Créé en 2004 par Michel Brissard, l’association « Les passerelles d’Omaha » existe donc depuis plus de 10 ans.

Divers manifestations lors de cérémonies ou anniversaires sont proposées par les membres de l’association. Les acteurs praticipent à l’entretien des passerelles, ainsi qu’aux démarches administratives afin de permettre de classer les passerelles.

passerelle-du-Mulberry-Vierville pont-mulberry